Archive pour octobre 2010

Suite à l’enquête publique de l’été 2010 sur l’instauration de la servitude littorale à la pointe de Beg Meil, pour laquelle le commissaire enquêteur s’était prononcé favorablement,  nous avons  été reçus, à notre demande, le 28 octobre 2010 pendant une  heure et demie par Monsieur Jacques WITKOWSKI, Secrétaire Général de la Préfecture.

Essayez donc de passer par grande marée !

Essayez donc de passer par grande marée !

Un dossier très complet a été remis à cette occasion à Monsieur le Préfet ; vous trouverez ainsi sur les liens ci-dessous deux avis :

avis de l’ASPF sur les conclusions de l’enquête publique établissant la servitude du littoral de Beg Meil suite à la conclusion favorable du commissaire enquêteur (considérations générales et juridiques notamment avec rappel de l’avis du Conseil d’Etat de 1988).

Avis détaillé de l’aspf parcelle par parcelle.

Nos positions sont connues et vous les retrouverez sur  d’autres articles : vous pourrez constater sur les photos présentées dans ce document,  l’impossibilité  totale  de passer en bas de la  falaise de la propriété « Lascar » en cas de grande marée. Lire la suite de cette entrée »

Avec les grandes marées d’octobre, toutes de coefficient supérieur à 100, les photographes de l’ASPF se sont mouillés les pieds et même plus pour vérifier la viabilité du tracé du sentier soumis à l’enquête publique en 2010.

Un constat s’impose d’emblée :

Les ouvrages prévus sur le Domaine Public Maritime (DPM),  c’est-à-dire sur les plages et aux pieds des falaises, ne permettront pas au public de circuler sur leur sentier pour admirer le magnifique spectacle des grandes marées.

Comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes, vous risqueriez gros si vous tentiez de passer entre les vagues sur les perrés, les escaliers ou dans le tunnel, prévus par ce projet ; ce qui ne serait pas le cas, si le trajet normal en haut de falaise avait été retenu.

Si on se réfère à l’échelle donnée par le personnage devant la falaise du sémaphore de Beg Meil, il faudrait prévoir une surélévation considérable par enrochement et béton pour échapper aux flots en cas de grande marée.

A la défiguration du site, au coût extravagant des travaux, au coût prévisible de maintenance à charge de la Commune, il faudra donc ajouter le danger du passage en grande marée ou lors des tempêtes ; celles-ci seront à coup sûr, les gagnantes à terme contre le béton.

Un panneau avertissant le promeneur de ce risque et dédouanant la commune de sa responsabilité est totalement prévisible.

La Falaise "Lascar" par grande marée haute et à marée basse

La Falaise "Lascar" par grande marée haute et à marée basse

Lire la suite de cette entrée »

Avec les grandes marées d’octobre 2010, la nature et la mer reprennent leurs cycles normaux pour nous renvoyer au gré des vents, les algues de toutes natures et de toutes couleurs.

Cette année, les laminaires ont atterri aux Sables blancs à Concarneau, cité toute étonnée de ce cadeau exceptionnel alors que la plage de Kérambigorn, traditionnellement accueillante de ce genre d’algues est encore parfaitement propre.

Bénodet voit sa plage du Casino en algues vertes alors que l’entrée de la Mer blanche est en vert fluo depuis longtemps via des algues qui résistent à cette étonnante chasse d’eau quotidienne.

La palette propose du rouge, du blanc, et bien d’autres couleurs encore, mais du vert bien sûr avec toutes les nuances ……..et nous nous sommes amusés à vous les présenter.

Lire la suite de cette entrée »

On ne passe plus par marée haute

On ne passe plus par marée haute

Suivez nous sur la portion litigieuse du projet proposé en enquête publique.
Vous le découvrirez, même à marée basse, on ne passe qu’à condition d’escalader les rochers dans ce paysage magnifique.

Suivez l’aspf sur le sentier côtier de Beg Meil en vidéo

Recherche