Nous l’avions pressenti, la servitude de passage le long du littoral sur la plage des oiseaux s’est retrouvée sous les flots .
Ce 20 février 2015, cette marée de fort coefficient 118 n’a pas été extraordinaire, compte tenu de la faible houle.

La plage des oiseaux, située à l’abri des vents n’a donc pas subi d’évènement exceptionnel.
Pourtant, le perré, construit illégalement sur le domaine public maritime, n’a pu remplir le rôle qu’il était censé jouer : assurer la continuité du cheminement piétonnier.

Le sentier côtier, tel qu’il a été conçu est impraticable par grande marée haute.
Une fois de plus, la loi n’est pas appliquée…

Courez ! elle arrive … Trop tard ! vous êtes mouillés…

Courez ! elle arrive …
Trop tard ! vous êtes mouillés…

2 réponses à to “Plage des Oiseaux : le sentier côtier est impraticable à marée haute de grand coefficient”

  • pierre Graudig:

    Bonjour,

    Je viens de lire p7 du Magazine distribué gratuitement, ce commentaire : » Il était attendu avec impatience par de nombreux Fouesnantais! Après plus de 30 ans d’études et de procédures diverses………… » Après la récupération politique de gauche d’un combat ancien d’une fouesnantaise, comment allez vous réagir à cet article?

  • Pierre Graudig:

    Décidément je dois être borné,moi,j’ai profité de ce beau dimanche pour faire ce sentier côtier ré-ouvert au public, dont se vante la mairie.Et je ne comprends rien: même hors le passage entre deux murs, tout est fait pour que nous ne puissions pas avoir la vue sur l’océan, comme si on punissait le touriste de vouloir se promener entre mer et riches.Mais ma grande surprise, au delà du circuit tourmenté* qui nous est imposé, est : comment se fait-il qu’il s’arrête avant la cale et ne reprend réellement qu’ à la sortie de Beg Meil? Autant dire une rupture énorme.
    Conscient du travail énorme,remarquable,impressionnant…. fait par vôtre association, il n’en reste pas moins que l’on se dit 40 ans d’ une vie pour ça et sans que jamais les responsables de cette situation ne soient inquiétés, m’interpelle.
    Je ne comprends pas.

    (*) Je dois dire que le parcours est propre,pour quelqu’un qui regarde ses pieds en marchant.

Laisser un commentaire