Archive pour avril 2015

Aie, aie, une année 2014 qui commençait bien mal à Fouesnant, malmené par les tempêtes

Aie, aie, une année 2014 qui commençait bien mal à Fouesnant, malmené par les tempêtes

 

« faute de grives , on mange des merles » :
Transposons cette expression bien connue en … « faute d’algues vertes, on se rabat sur l’actualité « , et vous aurez le ton de cette « Rétro 2014 ». Mais déjà la précédente, la troisième de rang, basculait dans ce sens alors que les thèmes de l’environnement et du problème agricole breton continuent d’être abondamment repris dans nos médias locaux.
Nos deux « canards » locaux, OF et Le Tel, constituent mes sources principales dans l’analyse quotidienne de l’actualité. Puis vient le découpage, et enfin le stockage en 2 volumineux classeurs des articles retenus : principalement « agricoles » ou … tout simplement étonnants ou amusants. Mais avant de vous lâcher cette rétrospective, il y a eu une sélection impitoyable et un dosage subtil pour rester quand même en priorité sur Fouesnant, où notre bon Maire alimente régulièrement l’information, aidé en cela par son « scribe officiel », qui, lui, la commentait dans ses « Rendez-vous du samedi », avant de stopper mi 2014 au 300 ème numéro , après 6 ans de bons et … loyaux services. Mais, nouveauté ! : l’information fouesnantaise dans les quotidiens locaux, c’est aussi maintenant celle d’un « trublion » ou encore « vibrion », nouvel élu 2014 au Conseil municipal, cible favorite du « scribe officiel » ; vous aurez reconnu Vincent Esnault, membre actif de notre association , que nous avons déjà, ces dernières années, dû aider, voire défendre contre les attaques du fameux « scribe » (voir lien avec article du 30 11 2011), et en ce moment sur le mythique dossier du sentier côtier de Beg -Meil (voir lien avec article du 05 12 2014).. Du coup, le scribe retraité a repris du service, mais seulement mensuellement cette fois dans « Le Regard du moi(s)  » ; cela nous suffit bien !
L’exemple de la polémique est donné par le sentier côtier partiellement ouvert fin 2014  » par les Gueux » (voir lien avec article du 28 11 2014) : combien de journaux vendus grâce à ce sentier, en 40 ans d’aberrantes péripéties ? Comme le disait Pierrot-les-Bretelles, alias Pierre Lazareff (France Soir dans les années 1960) : « Pas grave, une fausse information suivie d’un démenti, ça fait 2 informations pour le prix d’une et ça fait vendre 2 journaux, Coco ! »

Retrouvez nos articles cités en cliquant sur les textes en bleu ou par le calendrier ci-contre à droite.
Lire la suite de cette entrée »

Recherche