Archive pour mai 2015

Des marches pour « dénoncer la multinationale et le modèle agricole qu’elle impose au détriment de l’indépendance alimentaire des pays, en particulier des plus pauvres ».

Et aussi, pour dénoncer le jugement récent dans  l’affaire Nutréa-Triskalia  du 18 mai 2015 :

le Parquet de St Brieuc ne poursuivra pas  les ex dirigeants de cette société qui a été dissoute depuis (comme par hasard ) et qui traitait ses  stocks de céréales pour bétails bourrées de vers et de charançons,  aux pesticides dont certains interdits en France, pour avoir arrêté la ventilation qui coûte cher !

Elle fait suite à des plaintes d’ouvriers gravement intoxiqués, déclarés inaptes et … licenciés pour inaptitude.

Classement sans suites, malgré un dossier béton constitué par les autorités du travail au motif : pas de charges suffisantes .

Horreur : nous et vous,  avons mangé ces porcs et poulets, gorgés de pesticides !

Dans l’Ouest et Bretagne :

Nantes = 3000 marcheurs, Lorient la capitale du soja OGM importé = 2000, Rennes = 1400, Caen  = 400,

et Carhaix = 1000.

Carhaix, la ville du centre Bretagne manifestait encore, mais pas avec les mêmes marcheurs que lors des grandes messes des Bonnets Rouges.

La preuve ?  cette fois, j’y étais alors que l’on n’a pas vu Troadec dans sa Mairie ( photo 19), le Maire presque naturalisé chinois et qui de ce fait ne se présenterait pas aux élections Présidentielles de 2017 !

Dédé l’Abbeillaud, celui par contre qui s’était présenté aux Elections Pesticilentielles de 2012, y était un des organisateurs, facile à retrouver dans la foule.

Lundi 27 avril 2015, l’ASPF épaulée par Eau et Rivières de Bretagne avait donné rendez-vous à la presse en bordure des terrains de l’ancienne ferme de Kervansel.

En effet, nous avons constaté sur place que 6 hectares de terrains classés depuis juin 2010 dans le périmètre rapproché P1 de protection du captage d’eau de Pen Alen fournissant en eau potable les villes de Fouesnant et de la Forêt-Fouesnant, avaient été traités au glyphosate.

champ traité au roundup à Saint Anne

champ traité au roundup* à Saint Anne

Cet herbicide total, reconnu cancérigène probable pour l’Homme, ne peut être utilisé dans cette zone. Pourtant comme le démontrent nos photos, il l’a largement été, faisant rougir toute la végétation de couverture de ces sols qui, d’après l’arrêté préfectoral devraient être maintenus en prairies.

Périmètre de protection du captage  Pen Alen et zones traitées

Périmètre de protection du captage de Pen Alen et zones traitées

 

De plus, chaque propriétaire ainsi que chaque exploitant a reçu un courrier avec accusé de réception, plus éventuellement, indemnisation.
C’est avec beaucoup de surprise que nous avons pris connaissance des articles de presse dans lesquels la mairie de Fouesnant a tenté de discréditer notre action en arguant que les champs étaient en Périmètre P2.

 

Nous avons donc tenté d’obtenir un droit de réponse, preuves à l’appui, en joignant les cartes et plans concernés. Le maire de Fouesnant, président du Sage Sud Cornouaille, ne pouvait ignorer cette situation et, plutôt que de chercher à « étouffer » ce dossier, aurait dû être aux avant postes.
Après les pollutions du ruisseau de Kerambris par la déchetterie, longtemps niées par le maire, puis enfin confirmées, ERB et l’ASPF ont été contraints de saisir directement le Procureur de la République afin qu’il constate rapidement ces infractions. (collectif ASPF)

Recherche