Après avoir installé un enrochement qui s’écroule et a favorisé l’érosion côtière, la mairie de Fouesnant a mis en place des pieux afin de limiter « l’effet de bout » et surtout répondre médiatiquement à ses détracteurs, une solution illusoire et qui n’a jamais fait ses preuves. Malheureusement, les conséquences se font déjà sentir puisque le phénomène ne fait que se déplacer.
Auparavant le sable arrivait au pied de l’escalier en bois, puis il a fallu rajouter un escalier métallique, et la suite?
Un peu avant, à Cleut Rouz, l’escalier s’effondre et sa base est totalement découverte.
Alors quelles solutions? Difficile de gérer des situations que nous n’avons pas créées, nous avions alerté en amont sur les conséquences (http://www.aspfasso.fr/2014/04/submersion-marine-dune-cleut-rouz)

Laisser un commentaire