Artificialisation des terres agricoles et remblais

1 avril 2019 1 Par Collectif ASPF

Des travaux de terrassement ont été constatés dans le parc « d’activité des Glenan », près du lieu d’accueil temporaire des gens du voyage. Cet aménagement a suscité de nombreuses interrogations.

La parcelle étant située sur la commune de Pleuven, nous avons aussitôt demandé au maire de Pleuven l’arrêt des travaux et la remise en état de la parcelle.

Une piscine naissante à la place de l’ancienne auberge du Bon Cidre. Où ira l’eau désormais ?

Le président de la CCPF avait eu la bonne idée de faire décaisser la terre végétale pour y enterrer les remblais d’un promoteur privé (Hauts de Cornouaille) et de recouvrir ensuite le tout, ni vu ni connu. Il s’agissait tout simplement de ré-hausser le terrain en contrebas pour le rendre plus vendable. Cette pratique est bien sûr illégale.

Nous ne pouvons que regretter que des terres agricoles soient ainsi détournées de leur usage.

Depuis 2007, la CCPF a lancé le parc d’activités des Glenan. Le résultat : des routes au milieu de champs dans lesquels paissent des chevaux et où s’alignent des lampadaires pour les lucioles.

C’est une étrange façon d’utiliser l’argent public et de préserver l’environnement…