L’association pour la Sauvegarde du Pays Fouesnantais ( ASPF ) a été créée en 1972, par un groupe de Fouesnantais inquiets des projets d’urbanisation des marais littoraux de Beg-Meil.  Ses buts: « …susciter toutes initiatives, aider toutes actions ayant pour but la préservation des sites, la protection de l’environnement naturel du Pays Fouesnantais et de son littoral…

Rappelons que l’ASPF est une association apolitique, dont l’objet social est essentiellement dirigé vers la protection de l’environnement, ce pourquoi elle est agréée ; elle est la seule à avoir agi depuis plus de 30 ans pour l’établissement de la servitude côtière légale entre la Pointe du Sémaphore de Beg-Meil et le Cap-Coz. Aujourd’hui, elle a la satisfaction de voir sa démarche non seulement suivie et approuvée par la population, mais relayée et appuyée par des politiques de toutes tendances et par des instances départementales et régionales.

L’ASPF fait partie d’un réseau associatif fort : UADL ( union des associations de défense du littoral ), Eau et Rivières de Bretagne, Amis des chemins de ronde, Réseau  » Cohérence « , SEPNB-Bretagne vivante, et est signataire de la Charte de solidarité des associations de protection de l’environnement du Pays Fouesnantais. Depuis sa création, l’association, forte d’une centaine de membres, a œuvré sans relâche pour la protection de l’environnement en Pays Fouesnantais : Étude approfondie des dossiers soumis à Enquête publique : Plans d’Occupation des Sols, Projets routiers, sentiers côtiers, enrochements, projets immobiliers, problèmes liés à l’eau et à l’assainissement, pollutions diverses, algues vertes, zones humides, carrières…  Afin de faire respecter l’application des grandes Lois protectrices de l’environnement aux projets locaux d’aménagement, l’association a mené des actions en justice qui, du Tribunal Administratif au Conseil d’Etat, lui ont valu de nombreux succès et quelques jurisprudences.

Un exemple dans l’histoire de l’association :  C’est notre action persévérante en justice qui a permis de sauver de l’urbanisation les marais littoraux de Beg-Meil.  Il faut savoir que dans les années 1970, la municipalité de Fouesnant était favorable à l’urbanisation des marais, transformés en polders après concession d’endigage de 1926 : Beg-Meil II, un projet aberrant, rivalisant de démesure avec celui prévu à La Forêt-Fouesnant, était « dans les cartons », et les zonages permettant sa réalisation étaient inscrits au POS de la commune !  L’ASPF en obtint l’annulation par le T.A de Rennes en 1977, jugement confirmé en 1980 Par le Conseil d’Etat. L’acquisition par le Conservatoire du Littoral fut le dénouement de la longue bataille juridique menée par l’ASPF pour la préservation de ce patrimoine naturel, aujourd’hui considéré comme un immense atout pour l’étude et la découverte du milieu, et pour un tourisme « intelligent ». Y.N.

Présidente : Magdeleine Breton
Adresse de l’association : ASPF Ty C’Hoat Run Ar C’Had 29170 FOUESNANT
Nous contacter par mel