Articles avec le tag ‘zones humides’

Camping les pieds dans l'eau !

Camping les pieds dans l'eau !

Le 11 décembre dernier, l’ASPF a écrit au préfet du Finistère (avec copie au maire de Fouesnant) afin d’obtenir des éclaircissements sur les nombreuses questions que suscite ce projet.

Deux mois après, les questions restent sans réponse, et c’est par voie de presse que filtrent les informations.

1/ Nous avions soulevé le problème de la submersion marine :

Le camping est pour au moins 1/3 de sa surface classé en zone d’aléa fort et au 2/3 en zone d’aléa moyen.  Or comme le rappelait une note de la DDTM, service de la préfecture, suite aux évènements de Vendée (tempête Xynthia),  il n’est plus possible depuis janvier 2011,   d’autoriser la mise en place de mobil home dans un camping,  ni d’encourager son extension dans ce type de zone : cela conduirait à augmenter le nombre de personnes exposées sur le lieu d’hébergement.

Les aires de jeux du camping !

Les aires de jeux du camping !

En cas de rupture du cordon dunaire,  que tout le monde sait être menacé, des dégâts considérables pourraient survenir. La commune est directement concernée, car la responsabilité du maire  pourrait être recherchée,  et donc les finances  publiques affectées.

2/ Une zone importante a été soustraite à l’inventaire des zones humides :

L’ASPF en demande la réintégration, en s’interrogeant sur les véritables  raisons de cet « oubli »…

Lire la suite de cette entrée »

Le printemps se termine, l’été approche et avec lui, l’effervescence de  la « saison touristique ».  Côté bocage,   les tronçonneuses se sont tues, enfin ! Calme, bien être, et dans les  vallons  apaisés  de la campagne revêtue de sa parure  estivale,  que voit-on ? Les traces d’un carnage ( qui n’a plus qu’un rapport lointain avec une exploitation normale du bois ) : des troncs  taillés au  ras  du  sol , des chênes,  arbres – pour certains tricentenaires d’après le diamètre à la base  – abattus sans autre forme de procès , débités pour le besoin de la cause – chauffage ou  encore prétexte : « ombre nuisible aux cultures » … Plus loin,  des talus dénudés, végétation  raclée jusqu’ aux racines – mais comment  est-ce  possible  ? Sur  la commune, il y a bien  un   règlement de la zone ? Des lois dûment édictées ?

Oui, bien sûr, tout ça est  inscrit dans le document d’urbanisme ! Mais vérification faite, il ne s’agit que de simples préconisations, aucune disposition réelle  n’est  prévue  pour protéger les  talus  anciens plantés d’arbres de haute tige chez les propriétaires fonciers ! Pauvre bocage ! Malheureux  paysage abîmé. Mais  ce n’est pas grave. Tenez, on va plutôt regarder vers la mer, vers  notre beau littoral pour se consoler ! Oui mais là, ça se gâte encore un peu plus : les algues vertes ! Au secours, elles reviennent sur certaines de nos plages ! Et l’urbanisation galopante avec son cortège de travaux partout ! Attention, on artificialise notre environnement !

L’A.S.P.F. ne ménage pas ses efforts pour  alerter sur ce qui se passe, mais chacun est responsable de  cette situation, c’est à chaque citoyen d’être vigilant. Alors, pour plus d’efficacité, venez nous rejoindre, adhérez à notre association : plus nombreux,  nous serons mieux entendus. Lire la suite de cette entrée »

Diaporama