Photos des premières algues vertes dans la baie de La Foret Fouesnant en Avril 2010-avis scientifique du CEVA sur la situation

6 mai 2010 0 Par Collectif ASPF

Les algues vertes (AV) sont arrivées à Cap Coz en fin Avril, presque fidèles au rendez vous annuel, alors que tous espéraient une trêve après les 15000 m3 ramassés en 2009.

En fait, les premières AV étaient apparues dès le début Avril 2010 dans la baie à Concarneau au Cabellou et à Kerleven, puis un peu plus tard sur le Cap Coz.

Ces algues de Concarneau ne doivent pas nous laisser indifférents, d’autant que le Secrétaire de la Préfecture en personne, Monsieur WITKOWSKI,   nous a informés en Conférence débat Algues vertes que « Concarneau »  jusqu’à présent, épandait (Nota Aspf : « en presque secret ») ses algues vertes fraiches dans ses champs mais que dorénavant, elle  avait trouvé un site  officiel pour les y mettre en 2010 : chez nous, à Fouesnant, dans la station de Kerambris, fraichement homologuée….sans enquête publique pour de tels volumes à traiter en compostage encore expérimental.

premieres algues vertes à Kerleven

Plage de Kerleven le 2 mai 2010

Cabellou algues vertes

Cabellou 9 avril 2010

Donc bienvenue à Fouesnant aux algues vertes de Concarneau !

Engagée dans le contrat Odet- Aven, l’ASPF entend bien d’ailleurs remonter à la source des nitrates dans les rivières du coté de Concarneau puisque les pourcentages des origines des nitrates en mer ont été donnés par A MENESGUEN, le scientifique de l’IFREMER lors de cette conférence :

Le Moros ( 30 %), le St Laurent ( 23 %), le Minaouet (16 %).

Ainsi, c’est  au moins 70 % de la totalité nitrates retrouvée dans la baie de la Foret Fouesnant qui proviennent des territoires de la 4C et on comprend mieux le fameux contrat Odet-Aven qui …marie les 2 communautés pour 3 années de vérités.

Le reste serait surtout à rechercher du coté de l’Aven et de l’Odet.

Avec de telles informations  maintenant publiques, ce dossier AV devrait bouger à partir de 2010 sous l’égide de la la Préfecture qui annonce des corrections et des actions menées  sur le terrain ; ces mesures  devraient enfin devenir efficaces pour que nos enfants en profitent dans ….15 ans si nous agissons dès maintenant nous disent les experts !

En attendant, nous retrouverons régulièrement ce triste spectacle sur nos plages et rochers.

Capcoz algues vertes

Plage du Cap Coz le 30 avril 2010

Cap Coz

Rochers verts du Cap Coz le 4 mai 2010

L’ASPF a décidé d’acheter un équipement portatif pour faire parfois des relevés nitrates dans les ruisseaux, histoire de devenir autonome sans attendre les « chiffres officiels ».

Nous avions transmis nos photos et questions à Sylvain BALLU, au CEVA, Centre d’Etude et de Valorisation des Algues à Pleubian -22, qui nous a fait réponse  sur la situation de notre baie, et nous le remercions sincèrement :

Nous publions ici son texte :

« …..Tout d’abord, je vous remercie pour ces observations qui sont pour nous toujours intéressantes.

De notre côté, comme tous les ans nous avons également pu faire de premières observations : survol aérien le 13 avril 2010 et sur le terrain à Kerleven et au Cabellou le 15 avril puis retour sur le terrain sur Kerleven le 28 avril 2010.

Nous avons pu également observer des échouages d’ulves sur les secteurs visités (peu côté Cap Coz lors du vol ; plus du côté Kerleven notamment à l’ouest de la plage et sur le Cabellou).

D’après la connaissance que nous avons de ce site, il est tous les ans assez précoce et, exception faite de quelques années particulières (ex. 2007), les quantités en avril sont assez souvent déjà importantes. Les quantités visibles cette année lors du survol et des observations de terrain sont plutôt à un niveau bas voire exceptionnellement bas (surtout si on se réfère à l’année 2009 par exemple où ils étaient déjà en avril à un niveau très élevé, presque maximal).

Ce plus bas niveau doit être relié aux conditions hivernales qui n’ont pas été particulièrement favorables au bon maintient des algues dans le site (et non pas à la situation nutritionnelle qui n’intervient pas en ce début de printemps mais qui par contre conditionne ensuite la croissance des algues plus tard en saison).

Les gros débarquements à l’automne dernier constituent très probablement une explication également du moindre niveau des stocks dans l’hiver/printemps 2010.

A votre disposition pour toute information complémentaire.

Bien cordialement. »