Le chemin de Kersentic, un patrimoine à préserver !

10 octobre 2021 10 Par Collectif ASPF

Le chemin creux de Hent Kersentic

Étroite chaussée entre deux splendides talus arborés d’essences locales.

Vision charmante d’un feuillage léger tamisant les rayons du soleil.

Des couleurs et des lumières variant au fil des heures et des saisons.

Patrimoine incontournable du Pays Fouesnantais

Un des joyaux de Fouesnant offrant un merveilleux cheminement pour le randonneurs et les cyclistes partant de Bréhoulou pour atteindre le Cap Coz.

Mais un trésor qui pourrait bien disparaître et pourrait devenir un enfer de circulation si le projet d’aménagement de la parcelle en contre-haut est mené à son terme.

En effet le maire de Fouesnant a signé un arrêté accordant à la société DOM&TERRE un permis d’aménager pour la création d’un lotissement de 51 lots sur un terrain de 34700 m², à Loc Hilaire à Fouesnant.

Un arrêté à la visibilité … relative

Les riverains du projet avaient déjà déposé une requête.

L’ASPF saisit à son tour le tribunal administratif de Rennes contre l’autorisation délivrée.

L’implantation du projet

Au travers d’un mémoire, nous arguons du fait que la réalisation de ce lotissement a pour conséquence la destruction d’un chemin patrimonial et de talus à protéger.

D’autre part la notice paysagère présentée par le lotisseur précise que « Les talus présents au sein du projet (limites Sud, Est, Nord et au coeur du projet) seront à conserver et à entretenir. »

Pourtant, force est de constater que le talus existant en cœur de projet sera, en partie, supprimé pour permettre la création de voie de circulation au sein du lotissement !

Il en est de même du talus bordant le chemin de Kersentic pour lequel la mairie a du produire un troisième mémoire en défense pour garantir son maintien tant le premier jet du permis d’aménager était flou, autrement dit mal préparé.

De plus que penser de l’ajout de 51 maisons, c’est-à-dire 102 véhicules potentiels amenés à circuler dans ce secteur ?

Et c’est sans compter sur un nombre supplémentaire d’allées et venues de véhicules de service divers tels que les livreurs, médecins, infirmiers et autres.

« Nous avons tout prévu ! » clame le lotisseur.

Il est ainsi prévu une entrée dans le lotissement par la partie nord et une sortie par la partie sud. Cela amènerait sans doute de la fluidité, mais uniquement au sein même du lotissement.

Une circulation pensée uniquement pour l’intérieur du projet

En revanche le flux de véhicules sera toujours contraint de remonter par le chemin de Kersentic pour rejoindre le centre-villle. La grande boucle par des routes étroites et sinueuses menant vers le Cap Coz ou rejoignant la route de Beg-Meil via Hent Kergoz ou Hent Saint-Jean n’est absolument pas adaptée à recevoir tous ces véhicules.

Cette circulation entrera alors en conflit avec le flux des voitures allant et venant depuis le camping de Kersentic qui comprend plus d’une soixante d’emplacements. Il est déjà possible d’en constater les nuisances en période estivale.

Mais cela ne semble pas du tout une préoccupation de Dom&Terre, ni même du maire de Fouesnant !

Un autre aspect est, une fois de plus, une artificialisation conséquente de terres agricoles.

Une nouvelle artificialisation de terres agricoles

Quelles seraient alors les conséquences dans la gestion des eaux plviales, problème déjà bien connu sur le territoire ?

Un tel projet conduirait irrévocablement à la perte du caractère champêtre de Hent Kersentic

Finie la quiétude !

Adieu la tranquilité !

Si l’on considère ce chemin comme faisant partie du patrimoine local, charge à nos décideurs de le préserver et non

Quand un territoire possède de telles richesses, comment peut-on de la sorte scier la branche sur laquelle on est assis ?

Il est encore temps de choisir entre brader le patrimoine commun sur l’autel de l’immobilier ou préserver ce qui donne toute sa valeur au territoire.