Loi Littoral, une volonté assumée de l’assouplir !

Loi Littoral, une volonté assumée de l’assouplir !

14 janvier 2023 10 Par Collectif ASPF

Pour ceux qui en doutaient encore, le maire de Fouesnant souhaite assouplir la Loi Littoral.

Pour preuve, son témoignage sur le journal télévisé de 20 heures de France 2, édition du 9 janvier 2023.

https://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/immobilier-y-a-t-il-trop-de-beton-sur-les-cotes-bretonnes_5592684.html

À toutes fins utiles, nous retranscrivons ci-dessous les propos du maire que nous trouvons choquants et pour le moins confus :

Selon lui, de ces nouvelles constructions dépend la survie de sa commune.

« On ne peut pas limiter ou arrêter de construire des maisons. »

« On va l’étrangler parce que la population ne va pas revenir. »

« Et puis voilà, elle n’a plus de vie, la commune, elle n’a plus d’avenir. »

« Elle n’a plus de vie, la commune, elle n’a plus d’avenir ! »

Puis le reportage note que la loi l’empêche dans un certain nombre de situations :

« Ça nous empêche aussi de développer la 5G pour les habitants. On ne peut pas le mettre sur une commune littorale. Voilà, tout ça, ça a des contraintes. Une usine d’eau potable, une station d’épuration, tout ça, on est contraint avec la Loi Littoral. »

Un message flou et des contre-vérités

Remettons un peu d’ordre dans ces allégations et rétablissons les vérités.

Nous sommes abasourdis d’apprendre que la survie de la commune est en jeu et que la commune est étranglée.

La survie de Fouesnant tiendrait à si peu de choses ?

La situation est-elle à ce point critique ?

Mais ne nous trompons pas d’adversaire.

Il n’y a jamais eu autant de constructions que dans les 5 dernières années comme chacun peut le constater. Et ce qui a permis au maire de tant urbaniser le territoire, et qu’il omet de dire, c’est de ne plus avoir la contrainte du PLU qui a été annulé. Nous sommes aujourd’hui sous l’égide du RNU (Règlement National d’Urbanisme) qui est moins contraignant et qui n’a pas à respecter de quotas en matière de consommation foncière.

La surconsommation foncière peut bien attendre un nouveau PLU.

« La population ne va pas revenir. » Comment expliquer alors le nombre croissant de demandes d’installation sur la commune et l’explosion du marché immobilier sur le secteur ?

Le grand nombre de constructions en cours en est une preuve flagrante.

nombre de logements créés sur Fouesnant sur la dernière décennie

Pour ce qui est de la 5G dont la Loi Littoral serait le pourfendeur, rappelons que l’association n’agit pas contre son développement mais lutte contre l’implantation d’antennes en milieux naturels et protégés.

Un savant mélange des réglementations

Un peu plus loin le maire entretient une argumentation très floue et mélange une usine d’eau potable et une station d’épuration.

Aucune action n’a été intentée contre une usine d’eau potable de la part de notre association !

Il y a effectivement des problèmes d’alimentation en eau mais ils sont dus à un réseau vieillissant et mal entretenu.

Par contre, nous avons bien obtenu l’annulation du permis de construire lié à la station d’épuration au motif de la submersion marine. Les nouveaux bâtiments sont en effet construits en zone d’aléas au regard du PPRL (Plan de Prévention des Risques Littoraux Est-Odet).

La Loi Littoral, une loi au bénéfice de tous

Il ressort de cette interview que le maire de Fouesnant éprouve des difficultés pour faire respecter les lois protectrices de l’environnement et des personnes.

Sa volonté de modifier la Loi Littoral est un combat d’arrière-garde.

Nous considérons plutôt que c’est l’urbanisation effrénée et incontrôlée qui a un pouvoir de nuisance et et qui pourrait rendre le territoire moins attractif.

Le maire aurait donc tout intérêt à consolider et défendre ces textes réglementaires qui sont un rempart contre une dégradation inéluctable de notre territoire.

Si aujourd’hui, les gens vivent dans un environnement préservé, c’est le résultat de l’engagement bénévole de l’ASPF depuis plusieurs décennies.