le Président est venu vérifier l’arme secrète de l’ASPF : un thermomètre à nitrates !

Comme le chante Alain Souchon : « …on avance, on avance, c’est une évidence… ».

L’ASPF, qui participe depuis le début au projet du plan gouvernemental dans la baie de La Foret, reconnait que la situation  et l’espoir évoluent enfin dans le bon sens avec ce plan  qui ne nous satisfait pas totalement alors que les algues vertes ont encore recouvert nos plages et criques  mais  heureusement après la saison touristique.

Trois mois de ramassages et un mois d’octobre 2011 record avec des pointes officielles à 1200 tonnes par jour à Cap Coz et rendons donc hommage aux équipes engagées dans ce travail au rythme de la mer.

A travers cet article et ce récapitulatif 2011, vu de Fouesnant et basé sur une revue annuelle de la presse et nos participations aux évènements, nous souhaitons vous démontrer que nos problèmes dépassent de loin le cadre de la baie et de nos inquiétudes sur une période touristique. Après une inaction de l’Etat condamné tant dans les tribunaux qu’à Bruxelles, c’est malheureusement  un bien mauvais moment pour bâtir un tel projet sous la pression et dans une période d’élections.

Les hautes instances agricoles en profitent actuellement pour trainer les pieds et il ne fait pas bon être Préfet de Bretagne face aux divers acteurs et évènements sur ce sujet.

Les associations environnementales, imposées aux élus mais peu écoutées,  sont restées dans les commissions malgré le risque évident de servir de caution mais ainsi nous suivons au moins ce qui s’y passe et nous ne nous privons pas de critiquer officiellement.

Pourtant, il y a des  projets qui débouchent car sur le terrain, le changement s’impose et beaucoup d’agriculteurs participent aux réflexions et décisions, parfois contre les mots d’ordres venus d’en haut et tous ne sont pas syndiqués à la FDSEA.

Les Chambres d’Agriculture  veulent encore tout « régenter » mais parfois débordées …comme dans notre baie par une organisation habilement concoctée par les élus, qualifions la de complémentaire pour ne pas dire parallèle ; elles ne  peuvent s’opposer au  grand changement et alors elles accompagnent le projet.

Ce dernier touchera toute la population car le plan aborde tous les domaines  dans ses actions et pas seulement les volumes d’engrais étalés  ou  les épandages des lisiers comme beaucoup le pensent encore.

Pour exemple, le volet économique  sera  traité en analysant et en développant  d’autres modes de ventes des productions (circuits bios, circuits courts…) et d’autres modes d’achats  de la restauration publique.

Ainsi le projet SALT (Systèmes Alimentaires Territoriaux) abordé dans l’action No 16, soutenu par l’Europe et la Région Bretagne, vise à comprendre comment des circuits courts peuvent faire système à l’échelle d’un territoire.

Et de toute façon, comme il y aura de l’argent à distribuer, il y aura obligatoirement des amateurs !

Rappels sur le plan gouvernemental :

La Bretagne a 3 millions d’habitants, 27208 km2 de superficie et élève 300 millions de volailles, 14 millions de porcs et 2 millions de bovins.

640 ha de plages bretonnes sont couvertes par une moyenne annuelle de 60 000 à 100 000 T d’algues vertes.

Nos rivières bretonnes ont une teneur moyenne de 38 mg/litre de nitrates, mais entre 40 et 45 mg dans nos bassins versants de la baie de La Foret Fouesnant.

L’objectif du plan gouvernemental est de réduire partout dans 8 bassins versants algues vertes (BVAV) cette teneur à 10 mg/litre en 2027, mais rapidement de 30 %  la différence entre la teneur actuelle de chaque rivière et la barre des 10 mg pour 2015.

Le budget du plan gouvernemental algues vertes est de 134 millions d’euros sur 5 ans.

Il s’appuie sur une démarche individuelle volontaire dans un cadre collectif, mais dans 3 ans, en cas d’échec ou de résultats insuffisants, des mesures règlementaires s’imposeront.

Pour nous, le BVAV de la Foret, appelé aussi à tort BVAV de Concarneau est celui de 3 bassins  connus précédemment sous les noms de : Lesnevard, Moros et Minaouët.

Le plan gouvernemental sera porté par un projet des 2 Communautés de Communes dans le cadre du contrat Odet-Aven : la Communauté de Communes du Pays Fouesnantais (CCPF) et la Communauté de Communes Concarneau Cornouaille (CCCC).

Mais il faut souligner que  le territoire du plan gouvernemental est inférieur à celui des 250 Km2 du contrat Odet-Aven dont 10650 ha de Surfaces Agricoles Utilisées (SAU) avec 238 exploitations,  lui même inférieur à celui du futur SAGE allant de Bénodet à Quimperlé, soit 594 km2 sur 24 communes.

Seulement 150 exploitations agricoles de plus de 3 ha chacune dans le Bassin Versant Algues Vertes (BVAV) sont concernées dans le projet de la baie de la Foret Fouesnant.

Pourtant le territoire du canton de Fouesnant compte 50 exploitations agricoles qui représentent 40 % de la surface de ce canton, en grande partie exclu du plan gouvernemental algues vertes.

Le récapitulatif  2011 :

14 janvier 2011 : inauguration de la maternité porcine de Trébrivan 22

Le recours juridique de nos collègues de l’association « Sous le vent, les pieds sur terre », opposants au projet, n’est pas encore jugé sur le fond au Tribunal (qui avait rejeté la suspension des travaux), que l’inauguration a lieu, une provocation de plus dans le dossier algues vertes.

L’ASPF avait consacré un reportage à la manifestation du 9 mai 2010 (voir lien sur article blog ASPF du 12 05 2010).

18 janvier 2011 : Décret au JO sur l’assouplissement des normes pour les regroupements d’élevages…

Dans le prolongement de l’amendement Lefur de 2010, il n’y aura plus d’enquête publique, plus d’étude d’impact, aussi pour l’association Eau et Rivières de Bretagne (ERB), c’est une nouvelle provocation et  « c’est une dérogation offerte aux élevages bretons par rapport aux règles applicables à toutes les autres installations classées ».

La FNSEA, elle,  se réjouit de cette mesure « de bon sens ».

Février 2011 : la campagne des Cantonales 2011…

Chaque candidat y va de son refrain sur les algues vertes de la baie de La Foret, et cela bien avant les premiers échouages 2011.

Février et Mars 2011 : « escroc ! »…

C’est le mot disproportionné lancé par Cécile Duflot des Verts à JY LE DRIAN, Président du Conseil Régional,  pour sa plainte dans l’affaire des affiches du FNE «  Bonnes vacances », « Arrêtez vos salades »,…    sur fond d’algues  vertes, avant de calmer le jeu, à défaut de présenter des excuses.

La région Bretagne avait décidé d’assigner en justice France Nature Environnement pour atteinte à l’image de la Bretagne.

Des prises de position s’enchainent pendant des semaines à ce sujet : indignations, soutiens…..mais quelle pub pour le dossier algues vertes !

26 février 2011 : AG de l’association ASPF…

Le public découvre un diaporama de photos ASPF des algues vertes dans la baie de La Foret en 2010, en effet l’ASPF suit au jour le jour la situation et s’est équipée pour contrôler les nitrates des rivières dans les bassins versants, dont certaines présentent un taux régulier à 80 mg/litre qui n’apparait jamais dans les relevés officiels.

Pour beaucoup, c’était la stupéfaction.

1 er avril 2011 : première algues vertes à Cap Coz…

Elles sont déjà là, avec un mois d’avance sur celles de 2010.

Premières algues bien vertes le 1 avril 2011

Les premières algues bien vertes le 1 er avril 2011.

26 avril 2011 : le Président de la CCPF signe la convention de partenariat du tout nouveau SAGE  Sud-Cornouaille…

Le SAGE est enfin imposé à nos élus qui bloquaient la situation, il va de Bénodet à Quimperlé et la CCPF sera la maitre d’ouvrage, assurera le portage financier, les demandes de subventions et d’encaissement des aides.

Sans SAGE, il n’y avait pas de plan gouvernemental algues vertes et les financements qui vont avec  pour Fouesnant : ceci explique cela !

5 mai 2011 : la Région retire sa plainte contre l’association FNE…

L’interprétation d’un courrier du FNE  a permis cette avancée, mais ce renoncement montre certainement que la Région avait peu de chance de gagner au tribunal, alors que le jury de déontologie publicitaire avait déjà rejeté cette plainte.

7 mai 2011 : Douarnenez voit rouge avec les algues vertes…

Plage du Ris, Kerlaz…et les échouages précoces et massifs d’algues vertes dès avril font la une de la presse, car sans grandes capacités de stockage, les élus hésitent à ramasser et à saturer ainsi dès maintenant les stations alors qu’à Fouesnant, c’est encore le calme.

12 mai 2011 : Le Conseil Economique et Social Environnemental de Bretagne (CESER) adopte un rapport intitulé « Les marées vertes en Bretagne : pour un diagnostic partagé garant d’une action efficace ».

Il souligne que la réduction des marées vertes sur las 109 sites concernés en Bretagne implique d’atteindre moins de 10 mg/litre de concentration en nitrates dans les cours d’eau et que des mesures drastiques doivent être prises au niveau des exploitations agricoles qui détiennent «  la clé du problème ».

28 mai 2011 : la commune de Fouesnant obtient le Pavillon bleu pour 2011…

Pour les plages de Maner Coat Clevareg et de Cap Coz.

L’ASPF : « ah bon ? , félicitations ».

1 er juin 2011 : un dépôt sauvage d’algues vertes à Telgruc 29…

L e Maire assume sa responsabilité, il n’avait pas d’autres solutions dit-il.

10 juin 2011 : « il grogne, il pète et pourtant grâce à lui, vous mangez sain, sur, bon et breton… »

C’est la campagne des producteurs de porcs de Bretagne contre les défenseurs de l’environnement, juste au moment du refus « idéologique » de l’extension d’un élevage porcin à Saint Nic 29, par le Parc marin de l’Iroise, alors que les services de l’Etat étaient  unanimement favorables.

Nos militantes déclarent qu’elles ont préféré plus tard  la campagne « les éleveurs de porcs sont à poil » de septembre 2011 de ces mêmes producteurs où ils apparaissent … à poil en photo dans la presse, interpellant l’opinion sur la crise de la filière porcine en s’inquiétant du fait  qu’ils seront bientôt  tous sur la paille …alors que leurs cochons sont toujours sur caillebotis, pourrait rajouter l’ASPF !

16 juin 2011 : création de la Coordination marées vertes…

Et première réunion à Fouesnant des représentants des associations du 22, du 29 et même du Morbihan qui présentent leurs constats, actions et attentes.

Une coordination se met en place avec une stratégie  et un grand rassemblement est décidé pour le 18 septembre dans le sud, après Hillion en 2009, Saint Anne la Palud en 2010, ce sera Fouesnant, il sera festif dans le but  de continuer de sensibiliser la population et d’interpeller les élus.

21 juin 2011 : avant la présentation du dossier final le 23 juin 2011, l’ASPF écrit aux deux Présidents du Contrat Odet-Aven…

L’ASPF qui a participé à toutes les réunions de la commission algues vertes depuis 2010 critique certaines actions et insiste avec arguments sur le choix incompréhensible du périmètre retenu, excluant les territoires de Bénodet à Fouesnant.

23 juin 2011 : Plan gouvernemental AV, Commission pour le dossier final …

Une présentation du Cabinet en charge du projet n’a convaincu personne dans la salle et calculs et diagnostics n’expliquent pas la situation explosive en nitrates dans nos rivières.( voir lien article blog ASPF du 1 07 2011)

Le Comité scientifique va démolir ce projet.

Quant à  notre courrier du 21 juin 2011, la réponse en réunion est claire : pas question de toucher au périmètre retenu, la lettre réponse sur ce point du Préfet de Région du 8 décembre 2010 couvre les décisions prises.

27 juin 2011 : après la présentation du 23 juin 2011, les associations mécontentes, ERB, Bretagne Vivante et ASPF écrivent au Préfet de Région…

L’ASPF reprend ses critiques adressées en mai 2011 à la commission avec toujours son incompréhension du périmètre retenu et demande un diagnostic exhaustif de toute le baie.

30 juin 2011 : le premier contrat de territoire visant à réduire les marées vertes…

… est signé à la préfecture de Région, il concerne la baie de Lannion (22).

7 juillet 2011 : le Président de la République en déplacement à Crozon (29) …

…s’exprime sur les marées vertes. Il demande aux agriculteurs de s’engager dans la méthanisation des effluents d’élevages et dénonce l’intégrisme des défenseurs de l’environnement.

Ce même jour, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire  (ANSES) publie un avis et un rapport d’expertise sur les dangers des marées vertes.

Juillet 2011 : la presse s’emballe et compte les cadavres …

« L’été meurtrier… les sangliers meurent en série …  l’énigme des sangliers morts dans la baie …  la tension monte … série noire à Morieux … hécatombe de sangliers  à Morieux (22)…

Autocollant ERB de 1970...revu en 2011

Autocollant ERB de 1970...revu en 2011

…là où des agriculteurs après avoir insulté la Ministre NKM organiseront un match de foot en aout.

Celle-ci impose le ramassage des algues vertes sous 24 h ou  la fermeture des plages.

Aout 2011 : on ferme les plages en pleine saison touristique ?…

Saint Nazaire ferme ses plages,  Plogoff aussi, Audierne, Pont L’Abbé hésitent, Kerlaz refuse alors que Douarnenez et Fouesnant appliquent les nouvelles mesures.

Ce sera dorénavant la dure réalité pour nos élus.

Pour Morieux (22), l’Etat accusé de rétention d’information et de dissimulation de preuves joue la montre et ne donne pas les résultats des analyses des 36 cadavres des sangliers.

« La biologie n’apporte pas toujours des résultats aussi nets qu’on le voudrait » déclare le secrétaire de la Préfecture 22 ; aussi,  dans la foulée, des scientifiques renommés demandent la publication complète des analyses :

« Nous ne voulons pas que des données scientifiques soient manipulées par des politiques, des lobbies, ni par qui que ce soit ».

10 aout 2011 : encore quelques uns en  retard d’une guerre…

C’est la Coordination rurale qui déclare :

« Les fondamentalistes écologistes accusent les nitrates d’origine agricole, souligne le syndicat. En réalité, ce sont les phosphates, surtout présents dans les lessives, qui sont largement responsables de la prolifération des algues vertes. Ceux ci sont rejetés en grande quantité dans nos baies…. ».

C’est le Président de l’Union des producteurs de viande en Bretagne qui déclare : »

« Les agriculteurs et leurs familles sont exaspérés de voir des « Khmers verts », disciples de Machiavel, surfer sur les vagues d‘angoisses qui envahissent notre société pour entretenir les peurs et par la même faire la promotion intéressée de leurs écrits… Pourquoi ne dit-on pas que les baies concernées sont saturées en phosphates du fait notamment des lessives des particuliers ? …je lance un appel aux bretons pour qu’ils restent positifs et tournent définitivement le dos à la calomnie, au mensonge et à la peur».

Lui aussi, il n’a pas du lire jusqu’au bout le nouveau livre de André Ollivro et YM Le Lay, les khmers dont il parle : « Les marées vertes tuent aussi », Le temps éditeur (promotion gratuite !)

8 septembre 2011 : Il  est hautement probable que les 36 sangliers de Morieux …

…soient morts par les gaz toxiques des algues vertes en décomposition : l’institut INERIS après l’agence ANSE  parviennent à la même conclusion, ce qui ne convainc pas plus le Préfet 22.

18 septembre 2011 : Rassemblements (avec un s) à Cap Coz …

Plus de 1500 participants au rassemblement Coordination marées vertes à Fouesnant ( lien : voir le reportage article blog ASPF du 8 10 2011), au Cap Coz, organisé sur le terrain par l’ASPF  et menacé par un autre rassemblement, contre manifestation autorisée à 200 m pour un amalgame « agrico-pêcho-politico-touristo-économico-grillades » avec tribune sur fonds d’algues vertes et de CRS !

Notre slogan : « Stop aux marées vertes ».

Leur slogan : « Pour une Bretagne unie, vivre et travailler ensemble au Pays ».

L’ASPF en profite pour mettre ici l’affiche de la Coordination, que pas un seul journal n’avait voulu faire paraitre, il faut dire qu’ils étaient tous échaudés par l’affaire juridique des affiches du FNE.

Affiche de la coordination

Affiche de la coordination

28 septembre 2011 : record d’algues vertes dans la baie avec les grandes marées …

Nous n’avions jamais vu autant d’algues vertes sur les plages et criques de la baie de La Foret.

La saison touristique y a échappé, c’est tant mieux, mais les touristes de fin de saison en sont les témoins.

Cap Vert ? Non ! Cap coz

Cap Vert ? Non ! Cap coz

5 octobre 2011 : La bataille des Ardennes …

La bataille des Ardennes ou comment le sanglier Woinic, mascotte de ce département peut détruire dans un jeu à l’initiative du Conseil Général sur Facebook, les algues à coups de spécialités ardennaises ( la galette à suc’ et  la carcasse à cul nu).

Le Conseil Général des Côtes d’Armor, spécialiste des sangliers bretons, mais qui ne sait pas lire les rapports d’expertise concernant ces derniers, n’a pas du tout apprécié la plaisanterie, qualifiée de mauvais gout  …qui fut nominée aux Oscars de la com !

7 octobre 2011 : Saint Brieuc montre l’exemple …

Dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes, la Charte de territoire des bonnes pratiques est signée dans le territoire de Saint Brieuc, c’est  un arsenal de mesures que pratiqueront les 1400 exploitations agricoles ( sur les 3100 des 8 baies du plan gouvernemental) sur 60000 ha dans 4 bassins versants, soit la moitié des bassins touchés par les algues vertes en Bretagne.

C’est pour nous l’exemple et l’espoir de changements là et ailleurs.

10 octobre 2011 : Décret nitrates …

Décret nitrates au JO concernant les normes d’épandages de lisiers avec l’utilisation de la SAU par parcelle, dans le cadre de la demande CEE d’harmonisation européenne, mais … comme le plafond de 170 kg/ha reste le même, cette nouvelle règle de calcul pourrait permettre d’augmenter de 20 % le plafond d’azote répandu par parcelle.

Pour JY LE Drian, Président du Conseil régional : « c’est l’incompréhension qui domine… » et il réclame de la cohérence au gouvernement et de  retirer ce décret sans délais.

11 octobre 2011 : Délégation d’écolos à Bruxelles …

Une délégation de militants écologistes bretons, menée par André Ollivro et YM Le Lay dépose et explique une pétition à Bruxelles qui vise à faire reconnaitre que la France n’a pas respecté la directive nitrates.

C’est la manière de mettre la pression sur le dossier algues vertes en Bretagne, sur les errances de la France, sur la réorientation de la PAC et …aussi un moyen de mettre le dossier sur le haut de la pile !

On le verra plus tard, ce fut très efficace.

11 octobre 2011 : le Comité Scientifique  taille …

Dépôt de l’avis du Comité Scientifique algues vertes du plan gouvernemental (CSAV) sur le dossier de la Baie de La Foret, et ce n’est pas tendre pour ceux qui ont finalisé ce dossier après de multiples réunions de travail « entre eux » et … d’informations « avec nous ».

« un manque général d’ambition et d’innovation…Bien peu d’actions sont assorties d’engagements chiffrés et de garanties en termes d’obligation de résultat… ».

11 octobre 2011 : un rapport  qui devrait calmer les négationnistes…

Un rapport d’un service du ministère de l’Ecologie et de l’Environnement (le CGDD)  estime à 1680 millions d’euros par an le surcout financier attribué aux pollutions agricoles diffuses (nitrates et pesticides), hors impacts sur le tourisme et la santé.

Les rejets de nitrates dans les rivières et sur le littoral atteignent 806000 T « dont 89 % proviennent de l’agriculture et de l’élevage ».

Le rapport reprend une analyse de la Cour des Comptes :

« Le traitement des eaux (potables et assainissement) sont  2. 5 fois plus couteux au mètre cube qu’en Allemagne ou au Danemark,  et parfois sans résultats probants ».

12 octobre 2011 : la nouvelle PAC …

La Commission européenne a présenté l’esquisse de ce pourrait être la nouvelle Politique Agricole Commune (PAC). Comme il s’y était engagé, Dacian Ciolos, le Commissaire à l’agriculture fait de l’environnement une priorité… 30 % du paiement direct par exploitant serait liés à des contraintes environnementales supplémentaires.

C’est un tollé coté agriculture française et la France annonce des contre-propositions !

Samedi 15 octobre 2011 : l’ASPF à la TV …

France 2 consacre son émission « Envoyé spécial, la suite » aux algues vertes en Bretagne.

Ce reportage d’une heure et demie  relate aussi le combat de l’ASPF qui avait aidé le travail du reporter dans notre territoire le lendemain du rassemblement du 18 septembre à Cap Coz.

Les images de vidéo sous marine étaient de notre nageur ASPF.

Vidéo sous marine par l’ASPF à Cap Coz.

21 octobre 2011 : la France rend sa copie …

Par un dossier de 70 pages et un CD avec 35 annexes, le gouvernement a répondu au questionnaire détaillé envoyé par la Commission européenne sur les algues vertes en juillet.

Les experts juridiques de la CEE se prononceront sur le fait que la France est ou n’est pas en infraction par rapport à la Directive nitrates. Nous sommes bien dans la procédure d’infraction et la prochaine étape pourrait être la mise en demeure pour commencer.

26 octobre 2011 : Plan gouvernemental AV, tous à Rennes …

Réunion exceptionnelle du Comité de pilotage algues vertes en Préfecture à Rennes, menée par  le Préfet et le Président de Région , avec tous les Préfets de Bretagne et devant plus de 80 invités et …les caméras de télévision, pour faire le point du dossier plan gouvernemental dans la Baie de La Foret, retoqué par le Comité Scientifique.

Il y a le feu et il faut montrer à Bruxelles la mobilisation  de toutes les forces de la Bretagne !

Une note d’orientation des membres du Comité de pilotage sur les avis du Comité scientifique est expliquée, elle identifie les points sur lesquels centrer la démarche d’amélioration du projet de territoire. Nous découvrons ainsi les cafouillages bien secrets de ces gens avec des réunions préalables, menées sans en avertir tous les partenaires du Comité, et au final, c’est…au boulot, gens de Fouesnant et de là-bas, et vite, vite.

Les « grandes » associations Eau et Rivières de Bretagne et BretagneVivante  n’ont pas manqué d’exprimer oralement leur mécontentement sur la méthode et ont confirmé par écrit au Préfet de Région la marginalisation du monde associatif dans la construction du projet ( courrier ERB du 27 octobre 2011 et Courrier Bretagne Vivante du 03 11 2011).

Le représentant de l’ASPF, embarqué dans la délégation ERB a pu exprimer ses remarques de vive voix devant tout ce beau monde et obtenir un  pseudo  engagement à reconfirmer le périmètre retenu dans notre plan local de la baie de La Foret.

Avec de tels témoins sur cet engagement concédé, nous ne lâcherons pas ce point si important.

27 octobre 2011 : la CEE s’énerve …

Le CEE donne à la France un dernier délai de 2 mois pour répondre à toutes les insuffisances dans l’application de la Directive nitrates du 12 12 1991 !

C’est la dernière phase de la procédure avant saisine de la Cour Européenne de Justice.

La CEE reproche entre autre à la France son régime d’autorisation d’épandages, ses capacités insuffisantes de stockage des lisiers et son manque de fermeté dans l’application de l’équilibre de la fertilisation.

30 et 31 octobre 2011 : Déluge d’algues vertes dans la baie …

La presse dénonce au niveau régional une situation invraisemblable.

« La plate forme de Kérambris est saturée. Le Maire de Fouesnant et Président de la CCPF parle de situation exceptionnelle ».

« Des algues vertes déversées dans un champ. Plus possible de stocker. Face à l’invasion d’algues sur la plage de Cap Coz, le maire de Fouesnant a décidé de les répandre sur des terres agricoles. Mais des riverains s’inquiètent ».

« Fouesnant s’englue dans les algues vertes. Avec les grandes marées, les plages de cette commune du Sud Finistère se sont retrouvées peintes en vert. Un phénomène difficile à gérer.

Et l’ambiance se tend sérieusement entre élus, habitants et écologistes. …la carte postale en a pris un coup »

Ces mêmes jours, l’eau du robinet en Pays Bigouden est annoncée à 50 mg/litre et de l’eau minérale en bouteille est à la disposition du public concerné.

2 novembre 2011 : en cati- mini …

La Mairie de Fouesnant décide d’épandre des algues vertes ramassées dans les champs, disons en toute discrétion, mais l’information et la polémique avec les associations environnementales sont reprises dans la presse.

La station de Kérambris était-elle saturée ?

4 novembre 2011 : malaise algal

C’est sous ce titre mystérieux que la Mairie, irritée par les critiques des associations et des écologistes, contre attaque via son service de communication et son billet hebdomadaire diffusé à plusieurs milliers d’abonnés.

Les associations  amies et l’ASPF ont réagi et apporté leurs vérités et corrections aux reproches  diverses (lien avec article du 30 11 2011).

Malaise algal

Malaise algal

16 novembre 2011 : On n’en veut pas ici …

Le projet de l’unité de traitement des algues vertes de la Baie de Douarnenez ne se fera pas au Juch, les riverains et opposants ont gagné leur combat contre des élus peu transparents.

Ce dossier chez nos voisins montre que les élus ne peuvent faire ce qu’ils veulent, sauf …à Fouesnant , station de compostage de  Kérambris, où il y aura  une enquête publique début 2012 sur un site longtemps illégal , mais bientôt transformé en station de compostage confiné à 4 millions d’ euros !

19 novembre 2011 : Plan gouvernemental AV, tous à Fouesnant …

Réunion exceptionnelle du Comité régional de suivi du plan « lutte contre les algues vertes » à Fouesnant  le samedi, menée par  le Préfet et le Président de Région , avec le Préfet du Finistère et devant plus de 50 invités, pour faire le point du dossier plan gouvernemental local, retoqué par le Comité Scientifique et déjà en correction.

Des réactions dans la salle avec par exemple celle d’un représentant du monde agricole : «  …on veut nous imposer la vision élitiste de l’agriculture biologique … », déclaration  qualifiée de procès d’intention et vite contrée par le Président de Région en personne !

Ce n’était pas le moment d’ouvrir les hostilités alors que le but de la réunion était la recherche de la mobilisation et une démonstration pour Bruxelles .

Il y a toujours le feu et il faut montrer à Bruxelles la mobilisation  jusque sur le terrain !

20 novembre 2011 : la CEE épingle la France …

Mise en demeure de la CEE à la France pour se mettre en conformité avec la Directive nitrates.

28 novembre 2011 : la chambre d’Agriculture du Finistère fait volte face …

Lors de la réunion de Lesneven consacré aux plans d’actions contre les marées vertes, les représentants de la chambre d’Agriculture du Finistère annoncent qu’ils suspendent leur participation et travaux et qu’ils feront de nouvelles propositions mi décembre 2011 pour chaque baie.

«Chaque document sera conci, précis et ne dépassera pas 4 pages. Jusqu’à présent, nos propositions étaient noyées dans des documents administratifs de 200 pages. », prévient le Président de la Chambre d’Agriculture.

1 er  décembre 2011 : Concarneau existe enfin …

La Mairie de Concarneau réagit dans la presse aux attaques des militants écologistes qui dénoncent l’inertie des élus concarnois face aux algues vertes dans la baie.

« …on est confronté au problème que l’économie touristique est directement frappée par les algues, …ce n’est pas la peine d’en rajouter. Il faut que la population soit informée. Il va falloir communiquer davantage maintenant que la saison est terminée. On se rend bien compte qu’il y a une attente. »

Il y a enfin quelqu’un à Concarneau… après le départ des touristes, alors que le plan gouvernemental  concerne  aussi  toutes les rivières  de ce territoire (Moros, Minaouët).

3 décembre 2011 : Le Conseil Général met son grain de sel …

Son Président pointe : « …l’incohérence entre la directive nitrates et le plan gouvernemental sur les algues vertes…demande à être associé aux travaux du groupe régional d’expertise « nitrates » ainsi qu’à l’élaboration du programme d’actions régional breton, en amont de la consultation publique prévue en 2013… ».

7 décembre 2011 : Menaces en pénal contre les Préfets …

Les 2 associations Sauvegarde du Penthièvre (22) et Sauvegarde du Trégor (22) déposent une plainte auprès du Procureur de la République de Saint Brieuc en responsabilités pénales contre les Préfets des Cotes d’Armor.

Après les victoires de 2007 sur le plan administratif où l’Etat français a été déclaré responsable du phénomène des algues vertes, les derniers dossiers : tragique pour le décès de Thierry Morfoisse et presque comique pour les 36 sangliers de Morieux, montrent bien  la stratégie de dénis des autorités.

Le Préfet actuel des Cotes d’Armor n’a toujours pas reconnu les analyses scientifiques  officielles effectuées sur les cadavres des sangliers et il y a fort à parier qu’il ne le fera jamais.

7 décembre 2011 : Tous à Bruxelles …

Et pendant ce temps là, une délégation bretonne menée par le Préfet et le Président de la  Région rencontrait à Bruxelles le commissaire européen en charge de l’environnement pour expliquer de vive voix les efforts entrepris en Bretagne pour lutter contre les algues vertes dans chacune des 8 baies concernées.

10 décembre 2011 : Recours gracieux …

Recours gracieux des 2 associations ERB et FNE contre l’arrêté nitrates, c’est 20 % d’épandage en plus par parcelle en utilisant la SAU !

14 décembre 2011 : Plan gouvernemental AV, tous à Fouesnant, un projet baie de la Foret enrichi par le GAR…

Dernière réunion à Fouesnant de la commission algues vertes du plan gouvernemental, dossier de la baie de La Foret  pour présentation du projet corrigé et enrichi  avant remise au Préfet de Région, sans repasser par la case Comité Scientifique.

Il fut beaucoup question du fameux GAR, ou Groupement des Agriculteurs Référents qui est bien le bras armé de nos élus habiles pour la circonstance, celui qui a supplanté la Chambre d’Agriculture dans ce dossier sur notre territoire.

Reconnaissons qu’il y a eu correction du projet et dans ce qui nous été donné de voir, il y a du mieux (engagement 10 % des surfaces en bio d’ici 2015, +33% d’herbe dans la SFP, un diagnostic socio-économique qui met en avant la volonté de labelliser des circuits courts, date de récolte des légumes, réhabilitation de certaines ZH…) , il reste des choses qui ne vont pas dans  ce projet (pas d’objectif de la part d’herbe dans la SAU, pas de bilan apparent pour les systèmes mixtes et porcins, un inventaire des ZH cultivés et dégradés à minima,…).

Ceci a conduit les associations à s’abstenir lors de la mise au vote du projet  mais avant et  tout en félicitant les auteurs de ce long travail, les associations avaient harcelé le représentant de la Chambre d’Agriculture du Finistère qui devait annoncer sa nouvelle position le lendemain.

« …oui, la Chambre donne un avis exceptionnel favorable à ce projet…car le dossier de la baie de La Foret est spécifique… », nous avait-t-il précisé.

16 décembre 2011 : la Chambre d’Agriculture du Finistère lâche sa nouvelle position, hors la baie de La Foret …

En gros, elle demande la suppression des objectifs chiffrés et souhaitent que la Chambre assure toutes les maîtrises d’ouvrage genre diagnostics individuels, conseils… (alors même que la plupart des collectivités se sont dotés de techniciens agricoles et le coût journalier d’un technicien chambre est bien supérieur à celui d’un technicien collectivité).
Cette annonce n’a pas encore donnée lieu à une diffusion dans la presse, une réunion était prévu avec le Préfet de Région et il y aura certainement clash.

C’est désespérant, mais …heureusement politique par les temps qui courent.

17 décembre 2011 :…mais jugé impossible par la FDSEA…

Assemblée générale de la FDSEA du canton de Fouesnant et un communiqué sans surprise dans la presse : « …impossible d’atteindre les objectifs de réduction demandés pour 2021… ».

Ils s’alignent sur la position officielle.

19 décembre 2011 : une vache, c’est 100 kg d’azote et pas 80 kg…

Arrêté au JO, qui répond à la mise en demeure de la CEE sur les périodes d’épandages et les normes CORPEN d’excrétion d’azote par espèce animale, avec de plus la prise en compte de la SAU par parcelle.

Il suscite l’incompréhension des défenseurs de l’environnement qui le jugent favorable à l’agriculture intensive, et donc contraire aux orientations du plan gouvernemental de lutte contre les marées vertes.

20 décembre 2011 : Arrêté nitrates bis …

Arrêté au JO qui fixe la composition et l’organisation du groupe régional d’expertises « nitrates » pour le programme d’actions à mettre en œuvre dans les zones vulnérables afin de réduire la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole.

20 décembre 2011 : 12300 T à Kérambris, c’est moins que 12500 T…

Annonce par la CCPF que 12300 T d’algues vertes ont été traitées à la station de Kérambris.

Ouf, nous avons échappé aux 12499.99 T, car l’autorisation exceptionnelle de la Préfecture de cette installation longtemps illégale est …de 12500 T maxi !

Seulement voilà, 2 jours avant, en Conseil municipal, il était question d’un total de 14500 T.

Bilan AV 2011 : notre estimation ASPF …

…sera de près de 20000 T d’algues vertes ramassées par les municipalités concernées de la CCPF et celle de Concarneau et dirigées vers Kérambris ou …vers les champs.

Nous sommes encore dans le trio de tête de toute la Bretagne.

31 décembre 2011 : La baignade des Otaries à Cap Coz…

Et il y a encore des algues vertes sur la plage, malgré les ramassages de la semaine, et zut …cela passera encore à la télévision !

la baignade des Otaries à Cap Coz le 31 décembre 2011

la baignade des Otaries à Cap Coz le 31 décembre 2011.

2 réponses à to “Algues vertes : le récapitulatif des évènements 2011, année du plan gouvernemental et …des sangliers”

Laisser un commentaire