Archives d’un auteur

C’est l’incroyable constat dans ce dossier qui dure depuis … 2010 : Il est impossible d’obtenir des autorités administratives et judiciaires l’application des jugements obtenus par l’association.

Si le bonheur est dans le pré, les Tribunaux ... sont à Rennes et à Nantes !

Si le bonheur est dans le pré, les Tribunaux … sont à Rennes et à Nantes !

Nous avons gagné au TA de Rennes en janvier 2014 puis en Appel à Nantes en mai 2015 et…Arnaud Polaillon a non seulement ré-ouvert en 2014 et 2015, mais il a continué de créer des nouvelles installations immédiatement après le jugement de janvier 2014, certaines de nouveau en toute illégalité.

Et en juillet 2015, ce camping de luxe (ou glamping) non classé, qui ne payait pas ses taxes de séjour était de nouveau quasi complet. (voir notre article du 6 08 2014 avec piqure de rappel : « Un camping illégal qui prospère ! »).
Et à ce jour, fin 2015 ? : rien n’est démonté dans ce camping alors que nous n’avons cessé d’informer de la situation sur le terrain, par une multitude de moyens (courriers officiels, reportages photos, presse …) les différentes autorités : la Mairie de Fouesnant, la Préfecture du Finistère, l’Agence Régionale de Santé, la Gendarmerie de Fouesnant, le Procureur de la République à Quimper, les Présidents du Tribunal Administratif de Rennes (TA) puis de la Cour d’Appel (CAA).

Pourquoi ? : Personne ne veut constater la situation sur le terrain, donc les infractions anciennes et nouvelles et prendre les décisions qui s’imposent : la fermeture du camping qui n’a plus d’autorisation depuis sa fermeture autoritaire de 2000 à 2010.
L’ASPF vous invite à suivre le dossier pas à pas depuis 2010 dans un long document démontrant à la fois le travail de fourmi de notre association, et la « collusion » quasi évidente d’un élu et de l’administration avec un « énarque » intouchable .
Lire la suite de cette entrée »

Pour sa deuxième étape « l’exposition artistique itinérante » était à Quimper, Place de l’Hôtel de Ville du 22 mai au 11 juin 2015, elle poursuivra son circuit à Paimpol en juin, puis Pontivy en juillet, Fougères en août et Rennes était prévu en septembre.

Que se cache-t-il derrière cette Pig Parade joviale et colorée présentée comme artistique ?

Suivez nous dans un reportage photos tout aussi coloré et dans les commentaires complémentaires à ceux publiés au compte goutte par la presse locale, toutefois étonnée par l’impact médiatique de notre action inattendue.

des invités officiels en rose et des non invités, non officiels en vert

des invités officiels en rose et des non invités, non officiels en vert

Les oeuvres ?

14 cochons en béton de 800 kg chacun, décorés par des artistes payés par des agriculteurs mécènes, allons soyons compréhensifs sur les motivations de ces peintres, plasticiens et autres dessinateurs de BD si cela leur évite d’être sur la paille !
Cette paille dont rêvent pourtant tous nos cochons bretons, sauf ceux du manège d’enfants d’à coté, bien trop contents d’être au grand air.
Marcel Cochon, Pigopop, Line de Grouin, Molitop,…ont servi de toile de fond au public pendant 3 semaines, dès le lendemain samedi, au pied de la Cathédrale parfumée par les grillades. Et les petits enfants pouvaient faire le tour de la place en petit train : encore des cochons, mais ceux-là sur roues.

Qui paie ?

Par contre , c’est nous tous qui avons payé cette opération promotionnelle avec fonds publics, dont les 30000 euros du Conseil Régional, les 10000 euros de Quimper Communauté..
Que du beau monde décoré de rose aux discours, coupe du ruban rose bien entendu, dévoilements des œuvres, et ….petits fours et champagne à la Mairie, pour cette organisation à la gloire du Comité Régional porcin, organisation professionnelle représentative des 6000 éleveurs de porcs bretons. Thierry Merret, Président de la FDSEA et Grand Chef des Bonnets Rouges de Bretagne était là.

Lire la suite de cette entrée »

Des marches pour « dénoncer la multinationale et le modèle agricole qu’elle impose au détriment de l’indépendance alimentaire des pays, en particulier des plus pauvres ».

Et aussi, pour dénoncer le jugement récent dans  l’affaire Nutréa-Triskalia  du 18 mai 2015 :

le Parquet de St Brieuc ne poursuivra pas  les ex dirigeants de cette société qui a été dissoute depuis (comme par hasard ) et qui traitait ses  stocks de céréales pour bétails bourrées de vers et de charançons,  aux pesticides dont certains interdits en France, pour avoir arrêté la ventilation qui coûte cher !

Elle fait suite à des plaintes d’ouvriers gravement intoxiqués, déclarés inaptes et … licenciés pour inaptitude.

Classement sans suites, malgré un dossier béton constitué par les autorités du travail au motif : pas de charges suffisantes .

Horreur : nous et vous,  avons mangé ces porcs et poulets, gorgés de pesticides !

Dans l’Ouest et Bretagne :

Nantes = 3000 marcheurs, Lorient la capitale du soja OGM importé = 2000, Rennes = 1400, Caen  = 400,

et Carhaix = 1000.

Carhaix, la ville du centre Bretagne manifestait encore, mais pas avec les mêmes marcheurs que lors des grandes messes des Bonnets Rouges.

La preuve ?  cette fois, j’y étais alors que l’on n’a pas vu Troadec dans sa Mairie ( photo 19), le Maire presque naturalisé chinois et qui de ce fait ne se présenterait pas aux élections Présidentielles de 2017 !

Dédé l’Abbeillaud, celui par contre qui s’était présenté aux Elections Pesticilentielles de 2012, y était un des organisateurs, facile à retrouver dans la foule.

Aie, aie, une année 2014 qui commençait bien mal à Fouesnant, malmené par les tempêtes

Aie, aie, une année 2014 qui commençait bien mal à Fouesnant, malmené par les tempêtes

 

« faute de grives , on mange des merles » :
Transposons cette expression bien connue en … « faute d’algues vertes, on se rabat sur l’actualité « , et vous aurez le ton de cette « Rétro 2014 ». Mais déjà la précédente, la troisième de rang, basculait dans ce sens alors que les thèmes de l’environnement et du problème agricole breton continuent d’être abondamment repris dans nos médias locaux.
Nos deux « canards » locaux, OF et Le Tel, constituent mes sources principales dans l’analyse quotidienne de l’actualité. Puis vient le découpage, et enfin le stockage en 2 volumineux classeurs des articles retenus : principalement « agricoles » ou … tout simplement étonnants ou amusants. Mais avant de vous lâcher cette rétrospective, il y a eu une sélection impitoyable et un dosage subtil pour rester quand même en priorité sur Fouesnant, où notre bon Maire alimente régulièrement l’information, aidé en cela par son « scribe officiel », qui, lui, la commentait dans ses « Rendez-vous du samedi », avant de stopper mi 2014 au 300 ème numéro , après 6 ans de bons et … loyaux services. Mais, nouveauté ! : l’information fouesnantaise dans les quotidiens locaux, c’est aussi maintenant celle d’un « trublion » ou encore « vibrion », nouvel élu 2014 au Conseil municipal, cible favorite du « scribe officiel » ; vous aurez reconnu Vincent Esnault, membre actif de notre association , que nous avons déjà, ces dernières années, dû aider, voire défendre contre les attaques du fameux « scribe » (voir lien avec article du 30 11 2011), et en ce moment sur le mythique dossier du sentier côtier de Beg -Meil (voir lien avec article du 05 12 2014).. Du coup, le scribe retraité a repris du service, mais seulement mensuellement cette fois dans « Le Regard du moi(s)  » ; cela nous suffit bien !
L’exemple de la polémique est donné par le sentier côtier partiellement ouvert fin 2014  » par les Gueux » (voir lien avec article du 28 11 2014) : combien de journaux vendus grâce à ce sentier, en 40 ans d’aberrantes péripéties ? Comme le disait Pierrot-les-Bretelles, alias Pierre Lazareff (France Soir dans les années 1960) : « Pas grave, une fausse information suivie d’un démenti, ça fait 2 informations pour le prix d’une et ça fait vendre 2 journaux, Coco ! »

Retrouvez nos articles cités en cliquant sur les textes en bleu ou par le calendrier ci-contre à droite.
Lire la suite de cette entrée »

Anecdotique et satirique, pleine de verve et d’ironie, la rétrospective de Daniel est, comme celles des années passées, basée sur une revue annuelle de la presse locale et de la presse régionale élargie,  et, bien sûr, de  nos actions locales. Ainsi, n’hésitant pas à évoquer certains événements … mondiaux,  il illustre à sa manière cette notion du « Penser globalement – Agir localement » chère aux Environnementalistes.       ASPF.      

Cette rétrospective sera moins  focalisée sur les  « algues vertes » que les années précédentes, mais les thèmes  de l’environnement et du problème agricole breton sont permanents dans nos médias. Les problèmes et solutions dépassent de loin le cadre de notre magnifique baie …qui a, néanmoins, bien besoin d’être contrôlée régulièrement par l’Ifremer Concarneau et l’Agence Régionale de Santé (ARS), et par les très nombreuses interdictions/autorisations  administratives, concernant  la pêche à pied et la vente des coquillages. Pour comprendre ces contrôles, reprenez notre Bulletin 2012

 

 

 

Photos 01 : le seau est plein de coquillages,  mais il sera plus  prudent de lire les panneaux d’informations avant de les déguster !

Photos 01 : le seau est plein de coquillages, mais il sera plus prudent de lire les panneaux d’informations avant de les déguster !

Retrouvez nos articles cités en cliquant sur les textes en bleu ou par le calendrier ci-contre à droite.

Lire la suite de cette entrée »

Pour une Terre sans pesticides !

Pour une Terre sans pesticides !

La Semaine alternative aux pesticides, désormais internationale, a été  célébrée cette année à Quimper par une manifestation pacifique, bien plus calme que l’année précédente à La Torche , haut lieu des fleurs et …pesticides où trois bulbiculteurs de cet endroit ont été condamnés par le Tribunal en décembre 2012 pour des pollutions  par des produits phytosanitaires classés nocifs et dangereux pour l’environnement.

Les dangers des pesticides

C’est encore le Collectif « Alerte à l’Ouest », regroupant les écologistes du Pays Bigouden, du Pays de Douarnenez et du Cap Sizun qui organise celle-ci, et Eau et Rivières de Bretagne, l’ASPF et d’autres associations s’étaient jointes à eux en solidarité.

Lire la suite de cette entrée »

Cet article fait suite à l’article consacré au premier semestre de l’année 2012

19 aout 2012 : « On y a mis un fric fou… où est passé tout cet argent ?

C’est le nouveau Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, qui cherche l’argent des programmes de maitrise des pollutions d’origine agricole, englouti depuis 10 ans.

30 aout 2012 : «  je ne suis pas sûr qu’un tribunal de commerce d’une petite bourgade ait la capacité d’appréhender les sujets correctement… ».

C’est le patron de la FNSEA, par ailleurs patron de SOFIPROTEOL un candidat  à la reprise du volailler DOUX qui parle ainsi et B Poignant le Maire de la « petite bourgade » lui a répondu «  A Quimper, nous avons l’électricité, on se tient bien à table…. ».

Lire la suite de cette entrée »

L’année dernière, nous avions uniquement axé notre Rétrospective  2011 sur les algues vertes, mais puisque l’actualité s’y est prêtée, nous nous étendons un petit peu plus en cette année olympique et électorale 2012, mais vous le verrez, le contexte agricole est encore omniprésent, tout comme …  les algues vertes à Cap Coz et Kerleven. A travers cette rétrospective vue de Fouesnant,  basée sur une revue annuelle 2012 de la presse locale et régionale,  sur nos actions et participations aux événements, nous tenterons de vous démontrer que les problèmes et solutions dépassent de loin le cadre de notre baie.

Pour défendre votre environnement et … dans toutes les situations, l'ASPF est toujours sur le terrain !

Pour défendre votre environnement et … dans toutes les situations, l'ASPF est toujours sur le terrain !

Retrouvez nos articles cités en cliquant sur les textes en bleu ou par le calendrier ci-contre à droite.

Lire la suite de cette entrée »

Surprenant ?

L’association est contactée sur son site au sujet de la situation algues vertes ( AV) pour les séjours vacances de cette nouvelle année 2010.

Ce qui n’est pas surprenant au milieu des 200 contacts quotidiens du site car vous êtes inquiets de la situation AV que nous avons fait connaitre en 2009 pour y mettre localement la pression et sans regret encore à ce jour car nous étions vraiment dans notre rôle d’association environnementale.

Plage de Fouesnant sans algues

Plage de Fouesnant sans algues

Bien que le renseignement touristique ne soit pas du tout notre vocation, l’ASPF  ne se « défilera » pas devant votre démarche compréhensible.

Nous préférons mettre en ligne ce nouvel article pour clore le sujet vacances, ne serait ce que pour éviter de tenir un secrétariat afin de répondre individuellement à tous.

Voici des informations :

– il y a 17 km de cotes, plages, criques, rochers sur le canton, et très peu de secteurs sont touchés par les AV, mais le secteur Cap Coz est tellement connu de tous que la déception fut grande.

– seules 2 plages sont concernées : celles de Cap Coz à Fouesnant et de Kerleven à la Foret Fouesnant, parce qu’elles sont complètement en fond de baie, peu profondes.

– théoriquement et historiquement, il n’y en aura pas d’autres.

– les autres sont magnifiques et c’est une tradition d’en faire le tour lors d’un séjour à Fouesnant.

Lire la suite de cette entrée »

Le bouleversement de la butte de Kerelleau pour en faire une zone commerciale pose des problèmes de ruissellement des eaux comme nous l’avions prévu :

inondations à Ker Elo

inondations à Ker Elo

L'eau menace l'habitat voisin

L'eau menace l'habitat voisin

La zone commerciale …commerce, mais les travaux n‘y sont pas finis, alors quand il pleut comme en cette fin de Février, la Municipalité doit sortir les moto pompes pour éviter de mouiller la moquette des riverains de « la petite maison dans la prairie » , située  le long de la D44 ; nous l’avons baptisée ainsi tant elle trône au milieu de ce no man’s land qu’est devenu ce coin abandonné de Ker Elo.

Nous proposons à Carrefour de leur acheter des bouées de sauvetage car l’hiver n’est pas encore terminé !

Diaporama