Archives d’un auteur

Rappelons rapidement que cette dernière Enquête Publique de modification ou de suspension de la servitude de passage piétonne entre la pointe de Beg Meil et La Cale,

était en fait une procédure destinée à régulariser la situation surprenante d’une servitude côtière qui, soumise de multiples fois à Enquête publique, dûment établie sur le terrain et très fréquentée… se retrouve, depuis l’Arrêt de la Cour d’Appel de Nantes de 2015 (interjeté par 3 propriétaires voulant se soustraire à la servitude de passage sur leurs parcelles) , sans existence légale !

En attendant un nouvel arrêté Préfectoral, (et, espérons-le, un Arrêt de la haute juridiction cassant le jugement de la Cour d’Appel !) nous voilà donc revenus juridiquement, à la situation antérieure : c’est la servitude de droit qui s’applique, celle dont nous réclamons l’ouverture depuis des décennies ! Celle sur laquelle le piéton doit pouvoir circuler librement, le propriétaire ne pouvant y faire obstacle, même si l’administration ne lui a pas donné de matérialisation sur le terrain !

Question des promeneurs sur le sentier : "on vient voir les cormorans , mais on ne voit pas la mer en tournicotant derrière ces murs, grillages et hautes haies, elle est à gauche ou elle est à droite du sentier ?".

Question des promeneurs sur le sentier :
« on vient voir les cormorans , mais on ne voit pas la mer en tournicotant derrière ces murs, grillages et hautes haies, elle est à gauche ou elle est à droite du sentier ? ».

Lire la suite de cette entrée »

avec les voeux les plus fervents de l'ASPF, pour la sauvegarde de ce bel environnement

avec les voeux les plus fervents de l’ASPF, pour la sauvegarde de ce bel environnement

 

Nous vous invitons à participer à L’Assemblée Générale de l’ASPF, Samedi prochain 31 Janvier, 15 H. salle du Loc’h à l’Archipel, Fouesnant.

L’assemblée sera suivie d’une causerie sur le thème des « Algues Vertes », par Yves-Marie Le Lay, membre de la « Coordination Verte et Bleue », Co-Auteur du livre  » Les algues Vertes tuent aussi ».

L’ASPF maintient son soutien total à Vincent Esnault. Samedi 6 décembre à 15 heures, nous le suivrons, et nous serons nombreux !

Sentier côtier : Il vient un moment où il faut en finir avec les paroles, et passer aux actes !

Soutenus par l’Union des associations de défense du littoral, Vincent Esnault et son équipe l’ont fait : le 25 octobre dernier, ils ont ouvert le passage, suivis par une foule déterminée et enthousiaste.
Les jours suivants, dans la partie Plage des Oiseaux/la Cale, certaines clôtures sont vite réapparues.

Et nous apprenons que les propriétaires portent plainte contre Vincent Esnault, alors que ce sont eux-mêmes qui sont dans l’illégalité, puisqu’ils font obstacle à la loi qui a créé une servitude piétonne sur leurs propriétés, et les oblige à laisser libre le passage.

Cette manœuvre des propriétaires portant plainte contre la simple application de la loi est absurde et rédhibitoire. Plus absurde encore l’arrêté du Maire de Fouesnant fermant un passage …qu’il n’a jamais ouvert !
De plus cet arrêté s’appuie sur la réalisation de travaux sans aucune déclaration.

Plus grave, ils sont contraires au POS de 1984 en place sur ce secteur qui est rédigé ainsi :
« Zone ND( zone naturelle à protéger), article ND1 : (1) les constructions de toute nature et (6) les affouillements et exhaussements sont interdits. »

Si vous mesurez moins de 2 M.50, perdez tout espoir d'apercevoir la mer

Si vous mesurez moins de 2 M.50, perdez tout espoir d’apercevoir la mer

Dès lors, comment M. le maire peut-il motiver son arrêté ? Nous obligera-t-il à repartir devant les tribunaux pour obtenir satisfaction, à savoir des talus arborés séparant la servitude des propriétés ?

Lire la suite de cette entrée »

L’ASPF en rêvait depuis bien longtemps !

Nous l’avions maintes fois envisagé, sans jamais oser en prendre la responsabilité : Relisez dans « Chemin de côte en panne depuis 36 ans ! » , articles du 10 déc. 2012 et suivants « …Faudra-t-il que la population, excédée par la carence des pouvoirs publics, et forte de son bon droit, ouvre elle-même le passage ? Qu’attendons-nous tous pour user de notre droit ? ».

 aujourd'hui, jour historique, on passera enfin ici, donc en haut des falaises !

aujourd’hui, jour historique, on passera enfin ici, donc en haut des falaises !

 

c'est fait, le grillage mis au sol, le passage est ouvert à tous.
c’est fait, le grillage mis au sol, le passage est ouvert à tous.

Eh bien, voilà : nous attendions le courage et la détermination du nouvel élu Vincent Esnault et de son équipe ! Certes soutenus par l’Union des associations de défense du littoral, dont l’ASPF bien sûr. Comme quoi, il vient un moment où il faut en finir avec les paroles et l’action judiciaire et passer aux actes, à condition que ceux-ci soient légitimes. Et ils l’étaient, puisque cette servitude est légale ; de nombreux jugements ont rappelé aux propriétaires leurs obligations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 la Présidente de l'ASPF,  pense encore aux 45 ans de combat de l'association en foulant ce sentier tant attendu. question grillage, il y a ce qu'il faut pour canaliser les Gueux !

la Présidente de l’ASPF, pense encore aux 45 ans de combat de l’association en foulant ce sentier tant attendu.
question grillage, il y a ce qu’il faut pour canaliser les Gueux !

Lire la suite de cette entrée »

C'est le premier baptême pour les pieux et le flot passe juste à leur niveau

C’est le premier baptême pour les pieux et le flot passe juste à leur niveau

 

 

Les pieux et les ouvrages de protection sont dépassés !

Les pieux et les ouvrages de protection sont dépassés !

 

« … faisons défense à toutes personnes de bâtir sur les rivages de la mer, d’y planter aucuns pieux ni faire aucuns ouvrages  … à peine de démolition des ouvrages, de confiscation des matériaux et d’amende arbitraire » ! (Ordonnance de la Marine, dite « Ordonnance de Colbert »,  Août 1681,  jamais abrogée).  Mr le Maire, gare !

Cette  technique de protection par pieux a déjà été tentée : «  en I972Dispositions d’une barrière de pieux de châtaignier enfoncés sur la moitié de leur longueur et espacés de 4 à 5m ; derrière cette barrière, on a disposé des plaques de contreplaqué marine et comblé le vide par un remblai argilo-caillouteux.  Mise en place de 2km de traverses de chemins de fer ; disposition d’un remblai argilo-sableux en arrière et aménagements de passages pour assurer l’accès à la plage. ( tout cela 10 ans plus tard n’existait plus qu’à l’état de traces – doc. DDE du Finistère ; Sub. Ouvrages d’Art. Travaux maritimes).

Notre reportage photo vous parlera mieux que de longs discours. Mais un historique du rôle de l’ASPF dans l’affaire des enrochements  fouesnantais ne nous semble pas inutile.  Reprenons nos archives.

Lire la suite de cette entrée »

Alertée par quelques Beg meilois  intrigués par  une certaine activité inhabituelle à la pointe du Sémaphore,  et par l’apparition, visible de la grève,  d’un mur bétonné en haut de falaise, l’ASPF a  mené sa propre enquête, et « zoomé » par-dessus les haies infranchissables de la propriété Lascar. Un chantier  impressionnant s’offre à l’objectif   : terrassements, excavations, remblais, hauts murs bétonnés …  comment  les administrations préfectorale et municipale admettent-elles  de telles  dévastations dans un site remarquable aussi sensible,  bénéficiant de nombreuses protections légales ? (dont celle du périmètre de protection d’un mégalithe classé  Monument Historique (M.H ).

 

Photo 01 : des m 3 de terres déplacées illégalement ?

Photo 01 : des m 3 de terres déplacées illégalement ?

Concernant le mur/tunnel prévu à 2.50 m de haut sur le tronçon CD situé juste derrière le kiosque, lors de l’enquête  publique de 2011,  on ne nous avait présenté que des plans avec vues de dessus  et des coupes sans notion d’altitudes puisque des terrassements étaient même prévus ça et là. Pour le moment, la réalité est que ce mur/tunnel présente une grande façade bétonnée bien visible, alors qu’il était  prévu en pierres apparentes… qu’en sera-t-il vraiment ?

Lire la suite de cette entrée »

Une soixantaine de personnes étaient présentes samedi 9 Février, salle du conseil municipal à Fouesnant, lors de l’assemblée générale de l’association pour la sauvegarde du pays fouesnantais.

Le bureau de l'Association

Le bureau de l'Association

Cette réunion a été l’occasion de  rappeler les nombreuses actions menées par l’ASPF

  • sa participation  aux diverses commissions officielles environnementales : Eau et assainissement, Scot de  l’Odet, contrat Odet-Aven – lutte contre les algues vertes
  • l’action sur le terrain :  chantiers de nettoyage de ruisseaux ; en concertation avec ERB, cette année le ruisseau de Ste Anne a été nettoyé sur plus d’un kilomètre. Lire la suite de cette entrée »

Bienvenue sur le chemin des Oiseaux, mais prochainement par ici : béton sur le DPM ?

Bienvenue sur le chemin des Oiseaux, mais prochainement par ici : béton sur le DPM ?

Certains de nos adhérents s’interrogent sur la « non réalisation » du sentier côtier entre la pointe du Sémaphore et la Cale de Beg Meil et s’étonnent qu’après la mobilisation générale passionnée et le virulent battage médiatique des dernières années, « plus personne n’en parle ! »  Eh bien, parlons-en !

Qui mieux que l’ASPF pourrait le faire, forte de son action de 40 ans sur cette affaire, action qui n’a hélas pas abouti… sinon tout de même à empêcher la réalisation de l’espèce de « ceinture  de béton cyclopéen » défigurant la côte, qui était envisagée dans les années 70. Ce qui n’est pas rien !

Des marcheuses inquiètes : on fait comment pour passer là ?

Des marcheuses inquiètes : on fait comment pour passer là ?

Mais nous voilà fin 2012 ; un an déjà que le préfet Mailhos a conclu l’ultime enquête publique par un arrêté « autorisant » le passage en haut de falaise sur presque toute la longueur du tracé, ce qui était l’essentiel de ce pourquoi nous nous battions depuis la promulgation de la loi de 1976, établissant une servitude piétonne sur les propriétés riveraines du Domaine Public Maritime.

Lire la suite de cette entrée »

Les efforts menés sur ce dossier du sentier côtier sont énormes

« Les efforts menés sur ce dossier (sentier côtier) sont énormes et seul ce qui ne marche pas est mis en avant par les associations qui déforment la vision de la réalité pour le public. »

Cette réflexion de Mr le maire de Fouesnant dans le Télégramme du vendredi  12 août, sous Fouesnant, est très surprenante : Il est bien évident que c’est ce qui ne va pas qui est pointé ,  ce qui va ne faisant pas problème !  C’est d’ailleurs reconnaître implicitement que « des choses ne vont pas »…

L’ASPF, pour sa part, n’a pas manqué de signaler, ainsi qu’elle le fait à chaque enquête  publique depuis  34 ans, les points litigieux, non sans faire part de sa satisfaction de voir cette fois enfin le tracé en haut de falaise sur toute la longueur de la propriété Lascar (satisfaction qu’il a fallu hélas tempérer, au vu des aménagements   prévus par le propriétaire !).

Les associations visées par Mr Le Maire

Mais  quelles  sont  donc « ces associations » dont parle Mr le maire ?

Lire la suite de cette entrée »